Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Base de données

Voir site
Cote : Thèse
Langues : français
Fiche n° : 4364
Thèse
Lambert-Derkimba, Adeline
Inscription des races locales dans les conditions de production des produits animaux sous AOC : enjeux et conséquences pour la gestion collective des races mobilisées
2007. - 284 p, ill., couleur, photos, cartes, shémas. Bibliogr. pp. 269-277

Thèse : Thèse de doctorat, Zootechnie, Paris, Ecole doctorale ABIES, 2007, Verrier, Etienne (dir. thèse); Casabianca, François (dir. thèse)!!

Résumé : Alors même que les politiques de maintien de la biodiversité favorisent la valorisation
économique des races, la race locale devient un support fort de l’ancrage territorial des produits
sous Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Une étude préliminaire confirme que l’obligation
raciale est de plus en plus souvent incluse dans les règlements techniques des AOC mais montre
la récurrence des tensions que cela suscite. Dans quelles conditions et avec quelle ampleur la
mobilisation de certaines races dans des AOC entraîne-t-elle des modifications dans la gestion de
ces races ?
Nous avons choisi de considérer deux familles majeures de conditions : la répartition du poids
des collectifs (race vs produit) dans la prise de décision, et la marge de manoeuvre des éleveurs
individuels dans leurs stratégies de réponse. Ce choix est testé sur trois objets de recherche
identifiés : (i) l’évolution des objectifs de sélection et des programmes, (ii) la dynamique des
pratiques de renouvellement des troupeaux et (iii) l’appropriation des races par les différents
collectifs. Trois situations contrastées (espèce, ancienneté de la démarche, valorisation) sont
retenues pour observer les pratiques des acteurs, recueillir leurs discours ainsi qu’une
documentation technique et administrative : les fromages de vache dans les Alpes du Nord, le
fromage de brebis dans les Pyrénées Atlantiques et la charcuterie de Corse. Ces situations ont été
choisies non pas pour leur représentativité mais pour leur exemplarité dans l’expression des
influences du couplage race-AOC. Le travail a été organisé en deux étapes : l’analyse des trois cas
tout d’abord, cherchant à faire ressortir une traduction possible de la problématique et des pistes
de réflexions par cas, puis une analyse comparative des réflexions issues de ces trois situations,
visant à terme la construction d’un modèle plus général de compréhension des influences du
couplage sur la gestion raciale.
Nous observons la diversité d’influences quand est associée au critère racial une limite de
performances : pour certains, cette association entraîne de façon systématique une modification
des critères de sélection, alors que pour d’autres, une gestion individuelle par les pratiques
d’élevage représente le levier privilégié. L’introduction d’un critère racial semble toutefois avoir
un impact assez systématique sur le développement du marché des reproducteurs. Mais si
l’augmentation de la demande en reproducteurs peut être un élément moteur à l’accroissement
des effectifs de race, le risque de diminuer la pression de sélection des animaux reproducteurs
demeure. Ces différents éléments montrent les influences possibles du couplage sur la gestion des
races.
Nous avons relevé 7 critères permettant de définir les conditions d’expression de ces influences,
classés en fonction du type d’influence observé. Les critères liés à l’interaction entre les collectifs
relèvent d’une influence directe : financement des collectifs, représentations croisées (personnes
ayant une « double casquette »), répartition des effectifs de race. Les critères liés à la marge de
manoeuvre des éleveurs relèvent d’une influence indirecte : gamme des reproducteurs proposés,
choix des reproducteurs, constitution du troupeau et pratiques d’alimentation. L’ensemble de ces
critères nous permet de construire un modèle qui, sans prétendre être prédictif, peut aider à
l’intelligibilité des situations nouvelles.
Enfin, on s’intéresse, à une échelle plus globale, à la notion d’appropriation de la ressource.
L’appropriation de la race par un collectif AOC peut être bénéfique au développement de cette
ressource, mais des situations extrêmes montrent aussi les risques d’accaparement. Nous
proposons ainsi certaines pistes pour nourrir ces réflexions d’ordre général sur la conservation et
la valorisation des races locales.
Sujets / Produits : systèmes d'élevages; diversité; ressources génétiques; races locales; valorisation des produits; signes officiles de qualité; certification en France; IGP (indication géographique protégée); AOC(appellation d'origne controlée); gestion des races d'élevage; porc; boeuf; moutons
Localisation : Alpes du Nord (France); Corse (France); Pyrénées Atlantique (France)
Epoque : 20 décembre 2007

Venir nous voir

Ouvert à tous,
le Centre de Documentation vous accueille :

du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h

sur le Technopôle ALIMENTEC,
rue Henri de Boissieu,
01000 Bourg-en-Bresse.

04 74 45 52 07
communication@ethno-terroirs.cnrs.fr